Pourquoi faire une hypnothérapie?

Mis à jour : 21 févr. 2019


L'hypnothérapie et le rôle de l'hypnothérapeuthe, pourquoi le consulter?


L’hypnothérapeute est un professionnel de la relation d’aide, comme le sophrologue, le coach ou l’expert en PNL. Le champ d’intervention de l’hypnothérapeute dépasse largement le cadre de la seule santé. La gestion du stress est la plupart du temps le cœur de son activité. Son objectif est d’aider la personne à identifier l’origine de son mal-être et à dépasser cet état. Par exemple, les personnes confrontées à un deuil, à un problème personnel, familial ou professionnel, celles qui souffrent d’un burn-out, les victimes d’un accident ou d’un attentat peuvent avoir recours à l’hypnothérapie.


Les principaux motifs de consultation

- Gestion émotionnelle : addictions (tabac, drogues, sucre, alcool...),

- Douleurs chroniques : migraines, gestion des troubles digestifs, mal-être...

- États dépressifs consécutifs à un deuil, un viol, un abandon, un trauma...

- Troubles anxieux, crises d’angoisse...

- Stress au travail ou dans la vie : épuisement, démotivation, problème, relationnel, burn-out, insomnies, sommeil réparateur...

- Troubles du comportement alimentaire : obésité, boulimie, anorexie, grignotages incontrôlables ...

- Estime de soi/confiance : prise de parole en public, dévalorisation, concentration, changement de comportements...


L’hypnothérapeute aide :

- à mieux comprendre son inconscient, à mieux communiquer avec lui et à mieux l’utiliser

- à faire appel à ses ressources personnelles et à en développer de nouvelles

- à développer une véritable autonomie grâce à l’autohypnose


Pour cela, l’hypnothérapeute incite la personne à se concentrer sur son ressenti, en faisant appel à ses cinq sens. Son intervention consiste à utiliser des métaphores et des processus de communication avec l’inconscient pour favoriser prise de conscience et lâcher prise. L’hypnothérapeute n’utilise aucun instrument ou matériel et n’entre pas en contact physique avec la personne.


On observe une demande croissante pour les enfants et les adolescents sur la gestion du stress, la réussite aux examens, la déscolarisation (phobie scolaire), les troubles de la concentration, l’énurésie (jeunes enfants).

60 vues